• Politique de l'immigration, le PCF se besancenotise, par Brisefer


    Cet article a été rédigé par un reporter d'AgoraVox, le journal média citoyen qui vous donne la parole.

    Votre reporter citoyen s'est rendu lundi soir 5 décembre au débat organisé par le Parti communiste français dans le XIe arrondissement de Paris : "Quelle politique de l'immigration ?"

    Madame la sénatrice, dirigeante du Parti communiste français, membre de la Haute Cour de Justice, Nicole Borvo Cohen-Seat, à partir des récentes modifications de la loi Reseda en loi Ceseda, est venue élégamment vomir sur la mauvaise république, et désignait des lois racistes promulguées ces dix dernières années : les lois Pasqua-Debré-Chevènement-Sarkozy. De la part de la présidente du groupe communiste citoyen et républicain, on pouvait se demander si ça ne flinguait pas un peu, à gauche du PS ! Bref, c'était du niveau : tous dans le même panier, et votez Marie-Georges ! On aurait dit un placard de la LCR.

    Sauf que pour faire plein, le Parti communiste français et le Réseau éducation sans frontière, fins organisteurs, avaient fait venir aussi des Asiatiques qui ont fini le débat entre eux, puisqu'aucun ne parlait le français, à part leurs enfants de trois à sept ans qui ne comprenaient pas ce qu'ils faisaient là si tard, il y avait école le lendemain. Brouhaha permanent. Et de politique de l'immigration, et de droit du travail, et de valeur du travail, rien. Sinon que les quotas sont de retourn et que l'on voit à l'horizon le droit du sang dominer le droit du sol.

    Et puis, j'y ai entendu la litanie de tous les cas personnels des personnes venues de l'Afrique, avec ou sans papiers, dont l'un était légalement sur le territoire, payait des impôts, comme tout bon citoyen, mais se sentait discriminé dans son logement, et il avait bien raison.

    Pour sortir de l'exposition des cas personnels, douloureux bien entendu, il était de bon ton de dénigrer la France, quand on est fonctionnaire et membre du Réseau Education Frontière , de cristalliser sur la France tout ce que nos sociétés ont de martial et d'ethnocentrique, de désigner d'un doigt vengeur ce pays de colonisateurs arrogants qui dénie aux autres le droit d'exister, qui fait semblant d'ignorer son histoire et ce qu'elle doit à l'Afrique.

    La suite sur http://www.agoravox.fr/article.php3?id_article=16418

  • Commentaires

    1
    Brisefer
    Mardi 16 Janvier 2007 à 09:29
    quidonc
    Cher Monsieur, je voudrais savoir qui vous êtes car nous nous connaissons peut-être à en juger par les liens, et je serais ravi que vous me préveniez d'une reprise de l'une de mes contributions sur Agoravox. Merci. Benoît
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :