• Le Tibet m'agace, par Jérome Leroy, romancier.

     

    A lire sur le site de Marianne2.fr

    La bonne conscience occidentale se polarise sur les robes safran des moines tibétains, laissant de côté la surexploitation des centaines de millions de ming-gong.

    Le Tibet m'agace. Entendons-nous bien, pas les Tibétains, mais le Tibet, l'idée du Tibet. Le Tibet, cette bonne conscience universelle, cette utopie pour bobos friqués en mal de spiritualité, cette destination pour amateurs européens de trekking qui finiront par avoir besoin d'itinéraires balisés et de toilettes publiques sur les contreforts himalayens. Le Dalaï-Lama m'agace aussi, beaucoup. Il est devenu une manière de référence obligée, avec respect obligatoire dès qu'on évoque son nom et sa personne. Tous ceux qui de par le monde tentent aussi de libérer leur peuple, notamment en Amérique latine, les Chavez, les Morales, sont suspectés d'être des dictateurs, des généraux Alcazar en puissance. En revanche, le dalaï-lama n'a que des qualités. Qu'il se prétende la réincarnation de Bouddha n'a pas l'air de choquer plus que ça un vieux pays cartésien comme le nôtre, bien plus prompt par les temps qui rampent à moquer les Catholiques qui croient à la résurrection des corps. La religion, c'est toujours mieux chez les autres, c'est bien connu. Que le projet politique du Dalaï-Lama reste une restauration théocratique ne choque pas plus que ça les intellectuels qui ont pris option droits de l'homme au baccalauréat des apparitions médiatiques.

    Le safran passe bien à la télé

    Alors bien sûr, l'armée chinoise se comporte très mal (plus que les Américains en Irak, ça reste à prouver, d'ailleurs). L'armée chinoise défend le pire régime au monde, un stalinisme de marché, une chimère politique, un hybride idéologique qui a gardé du communisme l'aptitude au totalitarisme policier et emprunté au capitalisme les méthodes de Germinal. On ne peut que s'indigner quand on les voit matraquer, molester et parfois tirer sur ces moines rasés en robe safran. Que ces jeunes gens non-violents soient abrutis depuis l'enfance dans des lamaseries à coups de mantras et de moulins à prière ne doit pas empêcher évidemment qu'on se porte à leur secours.
    En revanche, là où un problème se pose, c'est que de tout ça se dégage un rideau de fumée qui ne doit pas seulement aux émanations de la flamme olympique. Parce que la Chine, c'est avant tout un cauchemar industriel, écologique et social pour les Chinois eux-mêmes. Ils meurent par dizaines chaque jour dans les mines de charbon. Ils attendent que le sida les consume dans des campagnes où l'on a fait des collectes de sang avec la même aiguille pour tout un village. Ils ne laissent pas leurs bicyclettes auprès de certaines rivières de peur de les retrouver rouillées au bout de quelques heures. Ils accompagnent leurs enfants dans des écoles où il faut garder un masque à gaz pour suivre les cours. Et, à Pékin même, les habitants des hutongs, ces petites rues charmantes décrites par le grand écrivain Lao She, apprennent depuis 2001 (date à laquelle le président du CIO, ancien franquiste bon teint, a donné les jeux à la Chine) à coups d'expropriations ce que la destruction d'une ville en temps de paix veut dire.
    Mais voilà, on ne profitera pas des Jeux Olympiques pour demander un minimum de libertés publiques pour le peuple chinois, celles de s'associer, de se syndiquer, d'avoir une législation minimale en matière de droit du travail. Ce n'est pas très romantique, ni très exotique, tous ces mingongs, ces émigrés de l'intérieur qui viennent travailler comme des esclaves sur les chantiers des grandes villes.
    Non, on préfère manifestement le safran des robes bouddhistes, et seulement lui, pour s'indigner.
    La couleur doit mieux passer à la télé, sans doute.

    Dimanche 13 Avril 2008 - 00:29
    Jérome Leroy


  • Commentaires

    1
    Mercredi 7 Janvier 2009 à 13:35
    prochaine manif pour gaza
    Prochaine manifestation à Paris contre les bombardements de Gaza : Samedi 10 janvier à 15 h place de la République Merci de colporter l’info svp
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :