• Heures supplémentaires : l’UMP légalise le travail au noir

    Le projet de défiscaliser et désocialiser les heures supplémentaires, mesure phare de la campagne de Nicolas Sarkozy, « revalorise »-t-elle vraiment le « travail » ?

     

    <?xml:namespace prefix = o ns = "urn:schemas-microsoft-com:office:office" /><o:p> </o:p>Oui, mais une certaine forme de travail : le travail au noir.<o:p> </o:p>

    Celui-ci correspond au fait pour un salarié de travailler, au-delà de son temps de travail légal, sans être déclaré : c'est-à-dire qu'il touche une rémunération horaire souvent plus élevée, non déclarée (donc non imposable) et présente l'avantage pour celui qui y a recours de n'avoir pas à s'acquitter des cotisations sociales.

    <o:p> </o:p>

    Force est de constater que, à quelques nuances prés, le projet  gouvernemental sur les heures supplémentaires revient finalement à légaliser la pratique du travail au noir : certains travailleront à un taux horaire plus élevé que celui de la durée légale de travail, sans avoir a payer d'impôts sur ce qu'ils auront gagné... et leur employeur ne paiera pas de cotisations sociales...  

    <o:p> </o:p>

    Qui est du côté des « fraudeurs » ?


    Tags Tags :
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :