• Et maintenant il faut relever la gauche avec la France

    Jean-Pierre Chevènement en appelle "à la rénovation de toute la gauche"

    PARIS (AP) - Au lendemain de la défaite de Ségolène Royal à la présidentielle, Jean-Pierre Chevènement en a appelé lundi matin "à la rénovation de toute la gauche", estimant que "le cycle d'Epinay s'est achevé" dimanche soir.

    "Il me semble qu'on ne peut pas faire l'impasse d'une réflexion et d'une action collective qui doit d'ailleurs déborder le Parti socialiste", a déclaré le président d'honneur du Mouvement républicain et citoyen (MRC) sur LCI. "J'en appelle à la rénovation de toute la gauche. Elle en a bien besoin car la gauche vient de loin. Elle doit faire une analyse de ce qu'a été son histoire, son passé, ses erreurs le cas échéant".

    Selon l'ancien ministre de l'Intérieur de Lionel Jospin, soutien de Ségolène Royal, "tout le monde comprend que le cycle d'Epinay (qui avait vu la création du PS et l'intronisation de François Mitterrand à sa tête en 1971) s'est achevé". "Maintenant le Parti socialiste doit savoir où il habite", a-t-il souligné, appelant de ses voeux une "refondation républicaine".

    Jean-Pierre Chevènement a estimé que Ségolène Royal avait fait "une belle campagne, à la limite de ses forces" et qu'elle "représente une force, un capital qui doit se manifester dans la campagne" pour les élections législatives à venir.

    A ce propos, il a rappelé que le MRC "a passé un accord politique avec le Parti socialiste" et attend du PS "qu'il fasse exécuter le volet électoral de cet accord, c'est-à-dire qu'il désavoue clairement, qu'il exclut, les candidats socialistes dissidents dans les circonscriptions où ils se maintiennent".

    "Je n'ai pas voulu perturber la campagne présidentielle en amenant ces questions au grand jour, mais maintenant elles se posent puisque nous sommes à l'horizon des législatives", a expliqué M. Chevènement. AP


    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    1
    Socialisant
    Lundi 7 Mai 2007 à 13:40
    2012
    Soyons un peu sérieux et donnons à Mr Sarkozy la majorité parlementaire qu'il mérite et dont il aura besoin, et préparons l'horizon 2012. On a assez tourné en rond avec ces cohabitations. Lorsque Fabius dit : "La gauche qui gagne c'est celle du "nous" et jamais celle du "je" ... il indique clairement que le PS doit mettre Ségo sur la touche, car elle n'a su, pendant toute la campagne, que dire "je"
    2
    jola
    Lundi 7 Mai 2007 à 17:25
    socialisant
    quand on doit faire campagne contre : sarko, fabius, strass kahn (les deux dernies devraient pas etre en taule tiens ?), besson qui file chez sarko parce qu'on lui promettait aucun poste au ps. Ca fait beaucoup. Fabius qui parle de "nous" faut arreter les conneries quand meme.
    3
    Jean-Rémi Gallard
    Mercredi 30 Mai 2007 à 22:35
    Idées nouvelles à gauche
    Oui en effet il faut relever la gauche car elle ne répond plus aux aspirations populaires : le capitalisme mondial met en péril nos emplois et nos acquis sociaux. Comment se défendre contre ce capitalisme qui fait des profits grâce à la misères des pays du tiers-monde ? Et bien il faut faire en sorte qu'un produit issu du commerce équitable par exemple coûte moins cher qu'un produit élaboré dans des conditions indignes en taxant les importations selon des normes sociales et environnementales. Voila le nouveau protectionnisme qu'il faut mettre en place pour éradiquer la misère de ce monde qui profite à une minorité. Je pense que les valeurs universelles de la République doivent être défendues de par le monde pour respecter tous les peuples, toutes les nations.
    4
    la fourmi rouge
    Lundi 30 Juillet 2007 à 23:53
    la grande sincérité de FABIUS !
    petite question : Pourquoi FABIUS, lorsqu'il dit "nous" il ne pense pas "je" ? tiens c'est nouveau, ça ! et........euh !...il est "de gauche" ? ce social-libéral bon teint, allé à la soupe ventre à terre, vendredi 6/7 à l'Elysée pour son os de DG du FMI ? Ca serait pas si triste, j'en rirais ! FABIUS est un homme trés cultivé et intelligent mais trés c... aussi : sa stratégie depuis 1981 pour tenter de dérouler son plan de carrière, a complètement foiré (si je puis m'exprimer ainsi). Politiquement il n'a pu accéder plus haut qu'une soquette de François Mitterrand. Quant à son charisme sur les foules et le peuple .... Ultra minoritaire aux primaires du PS malgré l'apport de quelques NPS,Benoît Hamon, J.L.Mélenchon, Henri Emmanuelli... sa côte est encore plus ridicule dans l'électorat de gauche. J'espère qu'il a compris que nous avons compris, et qu'il cessera de continuer à démolir ce PS: pour lui c'est un hochet de gros bourge, pour nous un sacré instrument de lutte.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :